Un sourire peut cacher bien des choses

Aller en bas

Maxwell Gloria

29 ans & ♀HumainKōheiLuthièreBritaniqueKyōto
Tu es un ange, Gloria, et tu ne le sais que trop bien. Tes beaux yeux couleur ciel et tes longs cheveux aux mille nuances d’or te font paraître adorable, tout comme ce joli petit minois complétant le tout et qui ne cesse de sourire. Non, mon enfant, ce visage n'est pas fait pour la colère ni la haine, il a été créé pour apporter le bonheur et la joie autour de toi. Tu as toujours su garder ce côté “petite fille innocente” qui en fait craquer plus d’un. Comme une jolie petite poupée de porcelaine.

Mais tu n’es pas une poupée, loin de là. Non, puisque tu es un ange envoyé sur terre pour montrer aux autres ce qu’ils ont perdu. Un démon? Certains ignorants t’ont appelé ainsi. Est ce parce que tu restais de marbre, à sourire, alors qu’ils profitaient de ton corps décidément trop audacieux pour la perle d’innocence que tu es? Il n’y a pas de raison de le cacher, un visage aussi doux ne pouvait que s'accompagner d’un corps de la même trempe, fatalement.

A l’époque pourtant, tu n’étais pas du genre à porter des tenues te mettant en valeur, bien au contraire. Tu étais un modèle de simplicité et de modestie, autant dans ton caractère que dans tes goûts vestimentaires. Cette époque est révolue maintenant et il faut admettre que tu es toujours aussi mignonne dans les habits les plus simples. Des robes aux tenues plus masculines, impossible de ne pas être charmé par ton aura, ta démarche et tes gestes doux et réfléchis.

Tu es pure, ma belle Gloria, ton teint n’est pas comparable aux premières neiges mais ta peau n’en est pas moins douce, si l’on excepte les cals propres à ton métier. Immaculée comme la neige, ta peau est totalement exempte d’imperfections malgré ton passé tumultueux et même ce large tatouage couvrant une bonne partie de ton dos et représentant un séraphin ne saurait te rendre moins parfaite.
Ange ou Veuve Noire?
Un côté pile et un côté face. Un visage lumineux pour des pensées bien sombres. Gloria n’est pas une femme heureuse, loin de là. Sa vie lui a offert bien des ressources mais sa voie est semée d’embûches. Si elle devait se caractériser en un mot, ce serait “forte” car, oui, celle que l’on quelques fois appelé la “veuve noire” ne montre guère de signes de faiblesse. Jamais personne n’a surpris une larme ni recueillit ses doutes. Non pas qu’elle ne trouva pas de personne de valeur pour lui confier ses états d’âme, elle n’en a juste pas la capacité. La jeune femme est apathique dans le sens médicale du terme, elle ne ressent rien, ni passion, ni amour, ni haine… Juste un grand vide que personne n’a jamais su combler.

Dans un sens, Gloria est aussi pure que la neige que l’on peut trouver sur les sommets enneigés. Elle n’est pas méchante en soit, ce qu’elle montre n’est que le reflet de ce qu’elle a subi par le passé, comme une tentative d’illusionner ce qu’elle n’a pas. Sans aucun point de repère sur la moralité humaine autre que ce qu’elle a vécu dans son enfance, sa conception de la moralité est très particulière et est assez sujettes à changements en fonction de la situation. Traitez là avec respect? Il se peut que la jeune femme soit lumineuse avec vous, mais attention aux faux pas. Gloria ne donne pas de seconde chance pour quoi que ce soit et un rien peut vous faire vivre l’enfer. En cela, notre bel ange n’a pas véritablement d’avis sur qui des Yokais ou des humains devraient dominer. Elle ne croit déjà pas en l’humanité en général, pourquoi devrait elle donner un avis différent sur une populations d’êtres si différents les uns des autres?

Étrangement, il lui arrive d’avoir conscience du regard des autres. Son attitude est bien trop autodestructrice si elle se laisse aller à la folie qui l’habite, aussi garde t elle un masque quasi permanent de jeune femme douce et joyeuse afin d’endormir la méfiance des autres. Oui, Gloria n’est elle-même que lorsque tous les regards sont ailleurs. Difficile alors de décrire ses actions et son comportement, comment peut on prévoir la folie?
Un ange descendu du ciel
Ah, Gloria… Malgré tout ce que l’on t’a fait, tout ce que tu as vu, comment as tu fait pour rester à ce point un ange? Comment ce sourire si éclatant a t il continué à apparaître sans se faner? Les autres disent bien des choses sur toi mais, on est d’accord, les autres peuvent bien aller se faire foutre, hein? Ils ne savent rien de toi, ils ne font que regarder la première chose qui leur tombe sous le regard et juger à partir de ça. Tu n’as pas besoin d’eux, tu as toujours vécu par toi même et cela va très bien, je te le garantie.

Gloria, Gloria, Gloria, la petite orpheline que tu es a vu bien des choses, trop de chose en vérité pour que tu puisses garder ton innocence bien longtemps, pourtant le sourire ne t’a jamais quitté ou, du moins, personne ne t’a jamais vu sans ton sourire éclatant. Au couvent où l’on t’a abandonné, tu étais le rayon de soleil de ses habitants, la petite fille adorable à qui l’on pouvait donner le bon dieu sans concession. Tu n’avais pas de parents et les autres enfants te trouvaient étrange, mais les bonnes soeurs étaient comme autant de mères attentionnées pour toi.

La lumière ne quitta pas ton regard lorsque les années passèrent. Tu étais à présent une belle jeune fille réfléchie et pure. Une douce perle d’innocence que l’on manipulait précautionneusement pour ne pas qu’elle se brise à terre. Oui, ma belle petite Gloria, naïve comme tu étais, tu ne voyais pas les fils qui te forçaient imperceptiblement à emprunter un chemin bien trop sombre pour ta petite existence. Tu étais une mignonne jeune fille alors, charmante en tout point et capable de faire se tourner bien des regards dans ta direction.

“Etait ce là un péché? Etais je trop attirante, oh seigneur?”

Ton joli petit minoi n’avait pas échappé aux bandes du coin. Il était évident qu’un joli petit noyau d’innocence dans ton genre pouvait faire naître bien des fantasmes. L'irréparable advint alors que tu revenais d’une course urgente pour l’une des soeurs. Il était bien trop tard et tu ne voyais pas là un danger évident. Ta naïveté te desservi alors que l’on t’appela depuis le coin d’une ruelle. Tu n’as pas à te souvenir de ces instant, mon petit ange, mais tu dois en retenir que la perversion des hommes est un mal dont tu dois te méfier… Ils s’amusèrent donc ce soir là, te laissant tout juste assez de force pour ramper le lendemain matin dans un coin à l’abri des regards pour te cacher. Si tout cela avait été organisé par le destin alors il devait y avoir une raison à cela, non? Recroquevillée dans un coins crasseux, silencieuse, tu compris alors que, malgré ce que tu venais de subir, aucun sentiment ne venait te secouer.

Tu avais toujours été extrêmement lucide et réfléchie, ma petite Gloria, mais ce jour alors tu compris pourquoi. Pourquoi tu ne ressentais aucune chaleur venant des autres, pourquoi les tourments de ton entourage ne t’affectait pas autant que tu le montrais, pourquoi le sourire, habitude et non besoin, était facile sur tes lèvres. Aujourd’hui encore, tu n’en veux à personne. Ni à ses hommes débauchés qui s’amusèrent avec ton corps, ni à cette soeur qui te rabaissait à chaque fois qu’elle le pouvait malgré tes sourires et ta bonne humeur à son encontre. La jeune fille que tu étais devint studieuse, prit du recul, puis fit le point sur son existence.

“Fait aux autres ce qu’ils te font, ne montre jamais ton apathie, sourit comme si jamais rien ne s’était passé.”

Un code naquit de ces pensées, un code de conduite que tu te devais de suivre pour paraître “humaine”. Oh, tu n’étais pas l’un de ces yokai, tant sujets à controverse, tu étais bel et bien humaine, du moins physiquement. Tu n’es pas un monstre, Gloria, si cette idée t’a traversé l’esprit alors ne va pas plus loin. Tu es un ange, un ange qu’aucune folie humaine ne peut atteindre. Tu es là pour montrer à quel point l’humanité est souillée…

Tu devins rapidement autonome. La jeune fille se changea en une femme toujours aussi douce et souriante mais aussi assurée et débrouillarde. Rapidement, tu concrétisais tes prédispositions pour le travail du bois, travaillant comme luthière dans la ville de Canterbury, une ville si animée par rapport au village qui t'avait accueillit bébé. Les affaires marchaient bien, ton échoppe était fréquenté et, il fallait le dire, ton charmes y était pour beaucoup. Il fut donc logique que des prétendants se montrent rapidement. Le premier était assuré et un peu trop entreprenant. Tu n’étais pas naïve, il ne pensait qu’à t’avoir comme on cherche à gagner un trophée. Fidèle à toi-même, tu le laissa faire jusqu’au moment critique ou tu lui montra une facette bien différente de la personnalité que tu t’étais créée. Inflexible et réfléchie, tu le manipulais pour qu’il fasse des erreurs, qu’il tente de t’agresser avant de te défendre. L’homme ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait, tu arrivais à le bloquer avant de le gifler et de l’insulter copieusement, le rabaissant au niveau de la petite merde qu’il était. Tu l’humilias sans jamais éprouver le moindre remord et attendis qu’il perde conscience pour le détacher et jouer le rôle de la pauvre jeune femme agressée.

Le monde n’y vit que du feu. Pour eux tu étais la petite victime type, l’innocente fragile qui n’aurait jamais pu faire ce qu’il disait. La thèse du viol fut confirmée et l’homme fut arrêté. Très vite, tu fus consolée par l’un de tes autres prétendants, un gosse de riche qui semblait gentil… Oh, c’était surement une couverture pour abuser de toi mais tu te mis à penser que, pour une fois, un homme pouvait être sincère, et puis s’il ne l’était pas, il allait s’en mordre les doigts.

Les années qui suivirent te permirent de t’épanouir dans une relation autant que tu le pouvais. Tu n’aimais pas cet homme mais il est vrai que si tu avais un coeur la question ne se serait pas posée. Les jours devinrent des semaines, la semaines des mois… Cet homme continua à t’aimer sans faillir et tu tentais à l’époque de lui retourner maladroitement son amour. Peut être avait il deviné qu tu ne pouvais l’aimer, mais tes efforts lui donnait le sourire et il se contenta de ce que tu pouvais lui offrir.

A l’époque, tu étais déboussolée. Toi qui n’avait connu que l’amour de façade, voici que quelqu’un t’acceptait telle que tu es. Une époque si lointaine à présent mais dont tu gardes nombre souvenirs pouvant être plaisants. Hélas, comme tout en ce bas monde, la fatalité vint cueillir le bonheur entre ses doigts et, comme une fleur que l’on arrache de ses racines, tu perdis la seule personne capable de vraiment te comprendre. Un problème cardiaque, rien que tu ne puisses faire pour l’aider. Ton mari depuis cinq ans déjà était étendu devant toi, pâle comme la neige et dans un costume aux mêmes teintes. A contrario, tu te parais de noir pour ce jour qui aurait pu te faire verser bien des larmes. Non, tu ne pleures pas, bien entendu, mais ton sourire semble bien moins assuré, moins lumineux.

Ce n’était que pour les circonstances, mais quelque chose te disait que ton masque ne tiendrait pas longtemps une fois l’enterrement terminé. Avec l’air effondré que tu avais soigneusement préparé, tu fis tes adieux à ta belle famille, annonçant alors qu’il fallait que tu t’éloignes pour pouvoir te reconstruire.

Te voilà donc à Kyoto, loin de tout ce que tu as pu connaître. Les gens n’y sont pas accueillants, ils te regardent avec méfiance… Mais comment pourront ils rester sur la défensive après avoir vu l’ange que tu étais? Tout cela aidant, et l’argent de ton défunt compagnons aussi, tu y as trouvé un fond de commerce pour fonder ton nouvel atelier et comptes bien refaire ta vie ici. C'est un lieu inhospitalier, presque totalement coupé du reste du monde, intolérant... Mais c'est aussi la scène de bien des choses extraordinaires. Tu es un ange, Gloria, alors pourquoi es tu aussi attirée par cette vie qui s'annonce si difficile? Pourquoi cherches tu tant à changer?

Une véritable renaissance que tu as eu besoin de représenter physiquement, comme un ange étendant ses ailes pour prendre son envol, un signe fort gravé à présent sur ton dos...
Kiritsuko
Feat de l'avatar : Jeanne d'Arc - Ruler — Fate/ Apocrypha

Ton âge : 26

Souhaites-tu rejoindre l'une des intrigues disponibles ? : Je ne sais pas trop, je verrais en parlant avec les gens <3

Quel est ton type de RP favori ? : Drama OwO

Comment es-tu arrivé-e ici ? : On m'a pistonné o/

Que penses-tu du forum ? : Très beau, par contre je trouve qu'il y a pas assez de contraste entre le texte et le fond sur les parties administratives >x<

Un commentaire ? Une suggestion ? : Je vous keur tous <3

Le code du règlement :
avatar
Race : Humaine
Métier : Luthière

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue Gloria !

Il y a un petit problème au niveau de ton pseudo, l'ordre est Nom + Prénom, il faudrait changer cela. Sinon, tu as une jolie fiche, elle est joliment écrite, il n'y a pas grand-chose à redire.

Courage pour la validation !
Humaine
avatar
Race : Humaine
Localisation : Nin
Métier : Fille adoptive du daimyō de Nin

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenuuue !

J'aime beaucoup ton personnage, ton feat ainsi que la fiche qui est déjà bien avancée ^^

Pense simplement à préciser son oirigine britannique dans l'histoire, et surtout à détailler les raisons de son exil dans la terre lointaine et inhospitalière qu'était le Japon pour beaucoup de gens, et également son installation si tu le souhaites.

Bon courage pour la fin et à bientôt !


Je viens battre les temps forts du festival, et ne laisse qu'un léger parfum en souvenir des instants passés ~

Je rimaille en #ff3300
Kitsune
avatar
Race : Kitsune
Localisation : Partout où le vent me porte ~
Métier : Aède errant et fieffé filou

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour à vous deux et merci ♥️

Le nom a été changé, je devrais avoir fait les modifications demandées dans la journée de demain


avatar
Race : Humaine
Métier : Luthière

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue Gloria !
Ton personnage est très intéressant et tu écris bien. Et ton feat est adorable
Hâte de te retrouver en RP !
Humain
avatar
Race : Humain
Localisation : Nin
Métier : Commerçant

Revenir en haut Aller en bas

Merci Marius!

J'en profite pour dire que j'ai ajouté deux trois bricoles pour indiquer son origine et le pourquoi vient elle au Japon, de manière minime par soucis de garder une histoire "contée" assez légère. Je parlerai de l'installation à mon premier rp ^-^


avatar
Race : Humaine
Métier : Luthière

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue jolie damoiselle


Yōkai Naturel
avatar
Race : Yokkai Naturel
Localisation : Tokyo
Métier : Musicien/Soigneur

Revenir en haut Aller en bas

Merci jeune homme ♥️


avatar
Race : Humaine
Métier : Luthière

Revenir en haut Aller en bas


Verdict
    désolé pour le délai, tu es désormais validée ! Félicitations ! :matsuri

Ce que tu dois maintenant faire
Maintenant que tu es validée, tu dois :
- Compléter ton profil
- Recenser ton avatar
- Recenser ton groupe
- Éventuellement faire ta fiche de liens
- Et/ou remplir une demande de RP
- Puis gambader dans la zone RP !

Bonjour encore désolé pour le retard qu'a pris ta validation, et bienvenue à notre seconde gaijin ! 0/


Je viens battre les temps forts du festival, et ne laisse qu'un léger parfum en souvenir des instants passés ~

Je rimaille en #ff3300
Kitsune
avatar
Race : Kitsune
Localisation : Partout où le vent me porte ~
Métier : Aède errant et fieffé filou

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum