Présentation de Nuryume

Aller en bas

Présentation de Nuryume

Message  Nuryume le Dim 15 Avr - 3:19

Nuryume

175 ans & ♀YōkaïKōheiGuérisseuse vagabonde BakenekoKyōto
Nuryume, c’est cet éclat blanc sur les chemins qui attire irrésistiblement les regards, et c’est dans son poil, long et soyeux, que les mains aiment à se perdre. Nuryume, c’est cette petite et agile silhouette qui court entre les maisons, qui se prélasse sur les toits, qui joue parfois avec les passants, leur tirant quelques sourires. Nuryume, ainsi ressemble à n’importe quel félin. Mais que se passe t-il si l’on quitte des yeux la soie de son pelage argenté pour chercher son regard ? Que se passe t-il lorsque l’on laisse happer par ses prunelles de jade ? On y rencontre une toute autre conscience. Plus qu’un animal, on la suppose alors Yokai. Par peur, on lui ferme la porte, mais la curiosité, parfois, l’emporte, alors on la suit pendant la nuit, et là entre les ombres, le chat laisse place à une drôle de femme. Ses cheveux aux mèches courtes et irrégulières, encadrant un visage fin, caressent sa nuque gracile. Il fait bon de se méfier de son petit corps. Elle n’est pas si faible et délicate qu’elle ne le laisse croire. Sous les voiles de ses habits, ses muscles, déliés, ne lui confèrent pas une force incroyable, mais elle est rapide, et agile comme nombre de bakeneko. Si sa fine main se lève et qu’un doigt aux ongles trop long se pose en travers de ses lèvres pleines et rosées pour intimer le silence, crier ou courir serait sonner les cloches funèbres. Car si elle sait se montrer douce et caressante, elle n’aura aucun scrupule à dégainer le tessen logé dans sa ceinture pour faire taire l’imprudent. Et il n'aura même pas le temps d'entendre les sonorités suaves de voix, ni même les amusants roulements de gorge qu'elle produit quand elle est satisfaite, et qui semble s'apparenter au ronronnement d'un félin.

Mais si l'on vient à sympathiser avec ce chat sauvage, si l'on arrive à l'observer sous sa forme humanoïde à la lumière du jour, on remarquera que sa peau très pâle supporte mal le soleil, et qu'une exposition prolongée fera apparaître quelques tâches brunes sur sa peau fragile.

Nuryume n'est pas timide, ni même vraiment pudique, et si elle a peur des eaux profondes, elle apprécie les baignades dans les ruisseaux, les rivières. Si l'on a de la chance, on pourra observer le tatouage qu'elle porte dans son dos. De sa hanche gauche à son épaule droite, s'entrecroisent dans un bouquet de pivoines, des ronces aux épines cruelles. Et caché sous les pétales écarlate sont gravés les visages de ceux qu'elle a connue et aimé et qui ont malheureusement perdu la vie.
Si vous êtes digne de son affection, elle deviendra votre amie fidèle.
Était-elle douce ? Était-elle dure ? Gentille ? Méchante ? Elle est à la fois tout, et rien de tout ça. Tout dépend de ce qu’elle laisse voir de sa personnalité, et à qui elle le laisse voir. Et ils sont rares ceux qui peuvent prétendre la connaître. Elle est pourtant si simple…

À l’image du chat qui hante les villages, elle est vive voir même surexcité. Souvent taquine, elle aime jouer, se moquer. Comme l’enfant qu’elle a été, elle s’amuse parfois à voler, mais jamais aux plus pauvres, car elle a vu la misère.

Nuryume se laisse guider par ses envies, par ses désirs. Elle est instinctive, presque impulsive, parfois plus proche de l'animal que de la femme, elle va là où le vent l’emporte. Un être fier et sauvage qui tient à sa liberté, seule les chaînes de ses sentiments la retiennent. Plutôt mourir que de se voir enfermer dans une cage d’acier. Défiant l’autorité, elle supporte mal les ordres directs, peut-être que cela explique pourquoi elle appartient à aucun groupe ?

Quant aux grandes questions de ce monde ? Elle s'en moque, au moins un peu. Cela ne l'atteint presque pas. Elle se contente simplement de satisfaire sa curiosité maladive, de satisfaire ses envies et ses besoins plus ou moins primaires. Elle soigne, humains comme yokai quand on vient vers elle, demandant en échange à boire et à manger le plus souvent, pour simplement jouir des plaisirs de la vie, ou encore une arme, une breloque, une étoffe parce qu'elles lui plaisent.

Nuryume, n'a plus de buts, elle erre simplement, apprenant simplement du monde des hommes qui l'a toujours tant fasciné. Mais le jour ou elle se fixera un nouvel objectif, garde à ceux qui se mettront en travers de sa route, elle leur mènera la vie dure. La demoiselle, teigneuse, a la rancune tenace, et lorsqu’elle le décide, elle devient un véritable monstre de sadisme. Il est plus sur de s'en faire une amie, si tant est qu'elle vous accepte, que de l'avoir comme ennemie.

Peut-être paraît-elle égoïste à vouloir satisfaire sa petite personne, mais Nuryume sait se montrer douce, et attentionnée. Et si ses mains ont fait jaillir le sang, elles ont aussi soigné les chairs blessées, pour souvent presque rien, et fait sécher plus de larmes qu’elle n’en a fait couler, tout comme ses flammes qui lui servent plus à purifier qu’à faire du mal. Nuryume est possessive et protectrice, et souvent, quand logée entre quelques bras aimants elle se met à ronronner innocemment, on oublie que son doux visage d’ingénue peut se parer d’expressions plus cruelles quand on s’en prend à ceux qu’elle considère comme ses proches. Sa loyauté ne va pas à une cause particulière. Sa loyauté suit simplement son coeur.
Humeur vagabonde
C’est ainsi que les siens racontaient les débuts de vie de la petite Nuryume. Abandonnée par ses parents, elle avait été recueillie par une famille des plus aimante. Persécutée par des yokai plus puissants parfois, mais aimante. Et sa mère adoptive, bien que dure et sévère dans sa discipline, lui passait ses écarts de conduite, ses vols à l’étalage pour de simples plaisirs gustatifs , ses fugues répétées, ses batailles avec les autres jeunes Yokai.

Elle se voyait encore, gamine, courant à travers les ruelles étroites de son village. Elle était une enfant turbulente, bien plus sauvage et espiègle que ne l’était ses sœurs. Elle ne tenait pas en place, ou si rarement, et s’attirait souvent les foudres de ceux qui l’entouraient malgré l’affection qu’ils lui portaient. Elle apprenait pourtant si vite !
Elle n’était encore qu’une jeune Yokai, quand sa mère jugea qu’elle en savait assez sur les maux des Yokai, leurs causes, leurs effets, et comment les soigner, elle lui apprit enfin à cacher son yôki pour apprendre auprès de ces humains qui la fascinait tant. C’est avec un ami de sa mère qu’elle continua son apprentissage sur les techniques ancestrales de médecine japonaise qui, si elles étaient inutiles la plupart du temps sur les Yokai, trouvaient tout leur intérêt sur les humains. Nuryume apprit aussi à ses dépens que les Yokai n’étaient pas toujours bien vus par les humains.
La chatte blanche se revoyait encore apprendre les arts martiaux auprès de son mentor, elle apprit à se servir des armes, et si elle sait aussi bien se servir du katana que des wakizashi ou même des tantô, son arme de prédilection reste le tessen.

Elle se revoyait encore, fière, rentrer chez elle pour montrer ses progrès à sa famille, et peut-être même les fleurs gravées dans son dos.... Peut-être, aussi, n’aurait-elle pas dû partir si longtemps…

Lumière blanche dans la nuit. On la croit pureté au milieu de l’encre de l’obscurité… Jusqu’à ce que l’on voit les traînées sanglantes qui salissent sa peau. Un éclat morbide, fou, dans le regard, ses prunelles se rétrécissent. Devenue âme vengeresse, elle blesse cette fois, non pas pour se protéger, mais bel et bien pour tuer. L’écarlate de ses mains sonne comme une promesse de mort, elle ne bouge pas et le fixe, cet étranger. Ses yeux verts suivent tant les mouvements de ses membres que ceux qui animent ses lèvres. Une dernière parole ? Trop tard. Grisée par cette douce folie, elle achève l’imprudent.

Nuryume se revoyait encore, perdue, désemparée, errant sans but, entre les vivants et les morts, les humains, les Yokai, cherchant à oublier sa peine, sa douleur qu’elle n’avait pu faire taire par la vengeance. Elle voulait oublier et ses pas la menèrent jusqu’à un temple où un vieil homme priait. Peut-être reconnue t-il la détresse dans son regard, peut-être faisait-elle, elle-même écho à la sienne ? Il la recueillit, il la consola, elle le soigna et l’accompagna jusqu’à sa mort. Nuryume se souvenait encore de la paume chaude de l’homme sur son visage. Elle se souvenait des larmes qu’elle avait essuyé sur son visage, du sourire qu’elle arborait pour le rassurer alors que la mort qu’il craignait tant l’emportait. Étrangement, son âme peinée retrouva une forme de paix. Et entre les fleurs de son dos, elle fit entrecroiser les ronces de sa peine, et les visages aimés disparus. Ce fut aussi à cette époque qu’elle tailla cette longue chevelure argentée qu’elle arborait et dans laquelle les siens adoraient perdre leurs doigts.

La yokai se souvenait aussi du Gyakusatsu. Elle n’avait pas compris pourquoi il avait eu lieu. Et si elle n’y avait pas participé en tant que bourreau, ses talents retrouvèrent une certaine utilité lors de cette soirée, et même bien après.

Yokai, comme humains, certains la connaissent d’autres en ont entendu parler et s’ils s’en méfient aujourd’hui, quand ils n’ont pas le choix, savent faire appel à la guérisseuse vagabonde. Certains ont tenté de la tuer, d’autres de l’enrôler. Certains l’apprécient, d’autres lui en veulent, car elle choisit ses combats, et préfère rester dans l’ombre et sans attaches, se méfiant désormais des temples, des personnes soutenant le Ningen no Shihai ni Yūri, et le Yōkai no Shihai ni Yūri. Pour le moment, elle y trouve son compte dans cette situation. Peut-être en sera t-il autrement demain ?  
Nuryume
Feat de l'avatar : Neferupito — Hunter X Hunter

Ton âge : 23

Souhaites-tu rejoindre l'une des intrigues disponibles ? :

Quel est ton type de RP favori ? : Dev. Relations entre persos; Romance; Drama; Action;

Comment es-tu arrivé-e ici ? : Kidnapping ! Aled Q-Q *Zieute Setsu*

Que penses-tu du forum ? : Blblblblblblblbl    
(Oui ceci était un commentaire très constructif !)

Un commentaire ? Une suggestion ? : Je vous aime déjà  

Le code du règlement : Validé - Setsuna 
Bakeneko
avatar
Race : Bakeneko
Localisation : Là où vous me voulez ♥
Métier : Guérisseuse vagabonde

Revenir en haut Aller en bas


Verdict
    Bienvenue Nuryume
    Tu écris très bien, les mots se lisent aisément et tes textes sont poétiques. Il y a quelques petites fautes d'inattention mais cela ne gêne pas la lecture. Nuryume est un personnage attachant et très mystérieux à la fois. Elle a un petit air volatil et léger, elle semble pouvoir disparaître à tout instant, et en même temps elle semble très attachée aux choses et incapable de se détacher de ceux qu'elle aime. Elle est guérisseuse et tueuse à la fois, un mélange de ci et de ça, un ensemble d'oppositions qui se concentrent en une personne... Et j'aime beaucoup ça ! C'est pourquoi je suis tentée de te valider, mais il y a un petit soucis à régler.

Le soucis
    Dans ton caractère et dans ton histoire, tu parles du fait que Nuryume ait connu la misère et la pauvreté. Cependant, les yōkai ne peuvent connaître la pauvreté étant donné qu'ils n'ont pas besoin d'argent pour survivre, ni de société. Les yōkai ne vivent pas en société comme les humains et s'il n'y a pas de société (si on exclue la société de chasseur-cueilleur mais ça c'est un tout autre sujet), il n'y a pas d'argent. Les yōkai ne connaissent pas non plus la faim, mais ils connaissent le plaisir de manger quelque chose de délicieux et ça c'est vrai. Mais les yōkai, contrairement aux humains, n'ont pas besoin de vivre ensemble. Ils peuvent cependant vivre en groupe comme le Hyakki Yakō mais dans ce cas-là, les yōkai sont ensemble pour un bénéfice commun, c'est-à-dire faire des bêtises et s'amuser à tourmenter les humains. Donc être pauvre n'est pas possible, mais être rejeté et persécuté l'est.

Courage pour corriger, tu as tous mon soutien
Humaine
avatar
Race : Humaine
Localisation : Nin
Métier : Fille adoptive du daimyō de Nin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Nuryume

Message  Nuryume le Dim 15 Avr - 19:27

Shishi ♥️
Je voulais dans un premier temps te remercier pour l'accueil, et ce premier passage sur ma fiche !
C'est plaisant de savoir que mon personnage est apprécié, de même pour l'écriture, je suis émue Q-Q

Ensuite, pour les soucis que tu as relevé, j'ai apporté quelques modifications, je te les mets ci-dessous pour ne pas avoir à les chercher dans toute la présentation:

corrections:

@Nuryume a écrit:Comme l’enfant qu’elle a été, elle s’amuse parfois à voler, mais jamais aux plus pauvres, car elle a vu la misère.

@Nuryume a écrit: Elle soigne, humains comme yokai quand on vient vers elle, demandant en échange à boire et à manger le plus souvent, pour simplement jouir des plaisirs de la vie, ou encore une arme, une breloque, une étoffe parce qu'elles lui plaisent.
@Nuryume a écrit:Abandonnée par ses parents, elle avait été recueillie par une famille des plus aimante. Persécutée par des yokai plus puissants parfois, mais aimante. Et sa mère adoptive, bien que dure et sévère dans sa discipline, lui passait ses écarts de conduite, ses vols à l’étalage pour de simples plaisirs gustatifs

J'espère que ça ira comme ça ^^ ♥️
Merci encore !
Bakeneko
avatar
Race : Bakeneko
Localisation : Là où vous me voulez ♥
Métier : Guérisseuse vagabonde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Nuryume

Message  Izanagi le Dim 15 Avr - 19:27


Verdict
    Tu es validée !

Ce que tu dois maintenant faire
Maintenant que tu es validée, tu dois :
- Compléter ton profil
- Recenser ton avatar
- Éventuellement faire ta fiche de liens
- Et/ou remplir une demande de RP
- Puis gambader dans la zone RP !

Amuse-toi bien  


Sur le pont vermillon Togetsu
Je demande un jour de guidance
Pour immerger mes prières dans le courant de la rivière
Je ne cesse de penser à toi
Je ne cesse de penser à toi
Mon cœur est toujours auprès de toi
Kami
avatar
Race : Kami
Localisation : Ciel
Métier : Kami

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Nuryume

Message  Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum